Le 19 février 2020, Nîmes

Bonjour à toutes et à tous,

Le mercredi 5 février, l'EPEI et le STEMO inauguraient tous deux leurs bibliothèques respectives,dans le cadre du projet bibliothèque.

 

Ce projet a été pensé pour favoriser le développement de la lecture, et par prolongement celui de la culture, en offrant un accès direct grâce à la bibliothèque, et en faisant du livre un média pédagogique et éducatif à destination de publics éloignés.
 

Le matin, au foyer, Joël Alessandra est venu faire un atelier de dessin avec quatre jeunes. Ils ont pu apprendre à faire des portraits en peignant avec du café, et ce autour de discussions sur les nombreux voyages de Joël en Afrique ! Les œuvres des jeunes seront encadrées et affichées dans le foyer.
 

Puis nous avons partagé un apéritif en compagnie de Michel Etienne, directeur du Carré d'Art,ainsi que Corinne Lestoclet, bibliothécaire au Carré d’Art ; de Vincent Coulon, Directeur Territorial Adjoint et de Messieurs Chaze et Goulpie de l'association APPEL.

2

L'après-midi, direction le site des 7 Collines pour inaugurer la bibliothèque du STEMO.
Le conteur Guy Chambrier est venu jouer son spectacle "La Petite Souris qui voulait acheter del'amour", auquel ont assisté 15 enfants et parents, ainsi que des professionnels des trois unités du service. Petits et grands étaient ravis !

 

A l'issue du spectacle, nous avons partagé un goûter avec les familles et avons été rejoints par Madame Stéphanie Irles, Responsable de l'Appui au Pilotage Territorial ; Monsieur Alexandre Moreigne, Conservateur au Carré d’Art ; et Messieurs Chaze et Goulpie de l'association APPEL.
Tous ont pu découvrir les deux espaces bibliothèque, celui pour les enfants et celui pour les adolescents.

Cette journée marque le lancement de ces espaces de lecture, qu'il convient désormais de faire vivre et perdurer !

 

Ce projet est le fruit d'un long travail réalisé par de multiples acteurs.
Nous tenons ainsi à remercier le Centre National du Livre, qui a financé le projet, ainsi que le Ceméa et la DRAC qui nous accompagnent dans notre démarche depuis le début.

 

Nous remercions le Carré d'Art et notamment Françoise Manifacier, qui a apporté un soutienénorme en termes d'expertise, de matériel, et de temps.

3

Nous remercions aussi l'association APPEL, association support qui nous a permis de recevoirle financement du CNL.

 

Merci à Joël Alessandra et Guy Chambrier, qui ont fait de ces inaugurations un moment très enrichissant tant pour les jeunes que pour les adultes.
 

Enfin, merci aux collègues de la DTPJJ Gard-Lozère, investies dans le projet depuis le début :
Véronique Samokine, responsables des politiques institutionnelles à la DTPJJ Gard-Lozère ; et Sandra Boscus, Responsable d'Unité au CEF ; toutes deux rédactrices du projet en lien avec les équipes de terrain;
Cédric Perez, Adjoint technique à la DTPJJ Gard-Lozère qui a permis la mise en forme des espaces bibliothèques sur les deux sites ;
Aurélie Boudes, éducatrice à l’UEHC ; Faustine Couturier, éducatrice UEMO Les Arènes; Alain Allard, éducateur UEMO Via Domitia, Sophie Geslin psychologue UEMO Cévennes Camargue,François Alexandre GENOLHAC éducateur UEMO Cévennes Camargue, professionnels référents du projet sur les services;
Muriel Giraud, Directrice de l’EPEI ; et Marie Labbé, Directrice du STEMO ;
Et merci à toutes celles et ceux qui participent de près ou de loin à la concrétisation de ce projet !

Cordialement,

Emma Robert, Service Civique  

 

 

 

SEMAINE PREVENTION ROUTIERE DU 10 AU 13 FEVRIER 2020

 


 

 

 

Constat


 

Malgré toutes le mesures gouvernementales prises en matière de prévention et sécurité routière , le nombre de tués et blessés sur les routes ne diminue plus depuis plusieurs années. La population jeune est la plus exposée aux risques routiers avec des facteurs de risque d’alcoolisation, de prises de stupéfiants et de vitesse favorisant les risques d’accident.

Le public jeune et PJJ, fait souvent actes de conduites sans permis, recel de véhicules volés, refus d’optempérer, non respect du code de la route, délit de grande vitesse, le tout lié à la prise stupéfiants et/ou alcool.


Objectifs


 

-Prévenir les facteurs de risques,

-Sensibiliser aux conséquences irréversibles d’un accident, tant sur le plan humain que judiciaire,

-Mettre des mineurs en situation concrète et réaliste face aux dangers de la route, 

-Réduire les risques.

  

 

Référent de l’action 


 

 Katia MONGE, Emelyne PLANES-CAMROUX

 

 

Opérateurs : SÉCURITÉ ROUTIÈRE,PRÉVENTION ROUTIÈRE, SDIS, SNCF, LLCVR, SAMAD , ERJ,  APPEL

 

 

Modalités de mise en œuvre

 

-Organisation d’ateliers de prévention et sécurité routière avec mise en situation concrète (2 simulateurs de vitesse 4 roues et 2 roues, valise alcool, parcours karting à pédales avec lunettes alcool, voiture tonneau, témoignage échange avec des victimes de la route, intervention sur les risques aux abords des voies de chemins de fer et passage à niveau.

-Passage de l’examen ASR. 

-Réalisation de panneaux de prévention avec l’intervention d’une artiste grapheuse



Livrable(s) attendu(s) 

Prise de conscience autour des risques routiers, passage d’une certification favorisant l’inscription au permis de conduire.



 

Contraintes d’application

Configuration des lieux (nécessité de beaucoup d’espace pour la mise en place des différents ateliers) 

La disponibilité des partenaires.



 

Echéance : 10 au 13 Février 2020

 

 

 

Bilan Atelier d’art thérapie a la MDA premier semestre année 2019

 

Intervenantes :

 

Clémence SELLINCOURT, Art thérapeute,

Myriam CHAPUIS, Educatrice au STEMO de NIMES

 

 

Jeunes vus à l’atelier depuis le mois de janvier 2019 Sexe Age Ville Mesures Service

G 15 ans Nimes Zup Sud LSP STEMO

F 15 ans Garons LSP STEMO

G 16 ans Nimes Zup LSP + ASE STEMO

F 16 ANS Aimargues REP STEMO

F 15 ans Vauvert REP + ASE STEMO

G 14 ans Nimes Zup Sud MJIE STEMO

G 16 ans Bagnols MJIE STEMO

G 16 ans Nimes REP STEMO

G 17 ans Nîmes Zup Nord REP STEMO

G 17 ans Nimes Zup MJIE STEMO

G 15ans et demi Avignon CJ + Placement UEHC

G 17 ans Courbessac REP STEMO

F 17 ans Nîmes REP STEMO

F 15 ans Nimes Zup MJIE STEMO

F 14 ans Manduel REP STEMO

F 17 ans Redessan REP STEMO

 

Soit 16 jeunes suivis dans le cadre de l’atelier sur le 1er semestre 2019.

 

Effectif des jeunes de janvier 2019 à juillet 2019

 

Séances depuis le 1er janvier : 22 séances dont deux sur des activités extérieures

80% des séances réalisées avec entre 3 et 5 jeunes.

 

Profil des jeunes :

 

Le public proposé en 2019 par les collègues a de 14 à 17 ans. 6 vivent à la ZUP de  NIMES, 2 près de la gare, 1 est placé à l’UEHD (CJ pour des faits graves - période d’incarcération  - déscolarisé) et 7 dans d’autres communes (Garons, Manduel, Redessan, Courbessac, Aimargues, Vauvert et Bagnol / Cèze).

Un seul n’est pas scolarisé. 6 ont des difficultés scolaires, d’investissement dans les apprentissages, de comportement (immaturité, nature influençable). Plusieurs sont en SEGPA, un relève de la MDPH, un autre est passé cette année en classe relai, 2 autres ont connus des problèmes psychiques avec une hospitalisation en psychiatrie (actes d’automutilation). Certains sont en lycée et suivent assez normalement les cours.

 

Malgré les divergences de profils, les relations restent très respectueuses en atelier, avec du partage lors de la restitution, de l’empathie, sans jugement sur autrui, valeurs posées et bien respectées par tous en atelier depuis son existence.

 

2 jeunes qui venaient régulièrement ont des mesures qui se sont terminées et 3 jeunes restent des habitués de l’atelier

 

Thème de janvier à décembre 2019 :

 

Peinture sur du carrelage sur la thématique de l’ « oxygène », Création d’une paire de chaussures (en vue d’une commercialisation) et en imaginant qui va la porter, dessin d’un ordinateur représenté sur leur feuille pour inviter les jeunes à créer un avatar de jeu avec ses points forts, ses points faibles, son nom, histoire...En partant de ce que les jeunes aiment (couleur, saison, pays, animal, lieu géo, plat, sport, odeur...), ils écrivent : Comme le (couleur), j’aime …...... , puis découpage au ciseau des différentes phrases puis des mots en enlevant « comme » - Sur une feuille de dessin, ils reconstituent des phrases avec ce qu’ils ont et cela devient un poème qui les conduit à passer au dessin... Puis lecture de leur poème et celui des autres avec comme à chaque fois une phase de restitution. A partir d’une étoile filante dessinée sur leur feuille, libre cours à leur imagination, à leur représentation et à leurs vœux  (dessin - écriture....). A partir des besoins d’un arbre les amener à identifier leur besoin pour être bien et pour devenir adulte = Avec le contour de leur main et de leur bras dessiné sur une feuille, ils retrouvent la forme d’un arbre qui les conduit à écrire leurs besoins et à dessiner autour de ce thème. Création en terre d’un animal apprécié. A partir d’un blason dont les contours sont représentés, libre cours à l’imagination des jeunes, après leur représentation concernant ce mot. « le printemps », saison permettant pour chacun d’aborder ses ressentis, d’échanger entre eux et d’éveiller l’observation de leur environnement. Proposition aux jeunes de participer au concours en lien avec Scènes jeunesse (affiche / thème, « art de surprendre ». Une émotion à choisir - Ecrire laquelle a été choisie sur une feuille. Avec les différentes lettres du mot (EX R) trouver 3 autres mots commençant par R qui viennent à l’esprit (à écrire dans des colonnes). Puis sur une feuille de dessin choisir 3 couleurs qui font penser à cette émotion et dessiner ce que cela inspire. Un cadre cartonné est ensuite rajouté au dessin (dessin au milieu) pour permettre de reprendre tous les mots choisis, d’en faire un poème et de le rajouter autour du dessin. « Je me vois comme »...A travers une fenêtre représentée, le jeune dessine à l’intérieur un lieu où il aimerait être. Créer son magicien - Qui est-il ? Quels sont ses pouvoirs ? Trouver 7 mots à découper sur des magazines qui leur correspondent, les coller sur une feuille et dessiner sur une autre un dessin avec une phrase pour englober tous les mots...Thème « ombre et lumière », Thème sur les vacances (désir, projection...) Carte postale pré créé (l’envoyer ou la recevoir en la remplissant et en dessinant librement avec les supports qui leur conviennent.

 

Déroulement des séances :

 

L’espace est agréable, l’ambiance se veut conviviale avec un fond musical et la possibilité de prendre des boissons et de goûter.

 

A chaque séance une consigne est posée par Clémence avec un thème pour la création qui a pour objectif de les amener à réfléchir, à se recentrer sur eux, sur leur monde intérieur, sur leurs perceptions du temps, de l’espace, du monde, de leur famille, de leurs désirs pour apprendre à se connaître, à être, à parler d’eux, à échanger, à partager avec d’autres et donc à cheminer dans leurs pensées pour une mise  en mouvement vers la réalisation de leurs projets.

 

Lorsque des difficultés sont perceptibles dans la réalisation, nous passons toutes deux pour écouter, rassurer, être en lien, comprendre ce qui résiste et trouver une passerelle (changement de support - utilisation de l’écriture plutôt que le dessin)...    

 

Une implication avec une participation des jeunes à l’atelier est constaté pour tous, dans un bon état d’esprit, avec un respect du cadre, des personnes et du matériel, ce qui a permis à chacun de se laisser aller à des créations, à dépasser la difficulté du commencement et de rendre compte librement de leurs réalisations, sans jugement de valeurs sur les autres.

La parole en lien avec leur intimité a souvent émergée en abordant librement leurs  interrogations, sur eux, sur le monde, sur leurs histoires familiales parfois bien compliquées....

 

Les temps « avant et après la séance » ont aussi toute leur importance car il se dit et se passe des choses de l’intimité qui génèrent des échanges parfois très riches pouvant permettre des réflexions avec des constructions pour les amener à trouver leur réponse.

 

Depuis septembre 2018, La MDA a décidé de nous attribuer une petite pièce servant de bureau pour Clémence, ce qui limite l’effectif des jeunes (6 serait un maximum).

 

Bilan  concernant les jeunes :

 

Respect du cadre, du thème et des consignes, avec pour chacun la possibilité d’accéder à leur monde imaginaire pour voir et donner à voir ce qui les anime, dans leur rapport au monde, à l’espace, à l’autre, au corps… Ainsi ils peuvent se laisser aller à cheminer dans leurs pensées, mieux se connaître et trouver leur place.

 

Depuis 2018, 3 jeunes ont bien investi l’atelier sur la durée ce qui a permis dans cette régularité des changements visibles pour certains d’entre eux.

 

Exemples d’évolution individuelle

 

F a réussi à dépasser ses résistances, ses rires nerveux ou il dissimulait ce qu’il ressentait (faux self) et vivait mal.  Son habitude de décalquer a laissé place progressivement au lâcher prise, en se risquant à produire quelque chose venant de lui.

Il a pu parler de son impulsivité et de ses emportements à l’école (dit avoir le démon en lui)…

Il a cessé de parler de Naruto (en boucle sur plusieurs séances) pour éviter d’échanger sur lui et a fini par aborder ce qu’il vivait mal dans son quotidien en famille (comme une libération). Passage à un autre stade. Il a pu avoir une parole plus libre pour qu’un placement se concrétise.

 

O mutique en entretien et dans des résistances fortes au départ en atelier pour produire,  parler et s’exposer, a testé le cadre, a essayé de déstabiliser, à provoquer en rejouant la problématique familiale sans réussir à choquer, à heurter ce qui lui a permis de se risquer à faire et à beaucoup dire sur elle (alors qu’elle s’y refusait) sur sa famille et à reprendre ensuite une scolarité (période ou F investissait fortement les cours et en parlait de façon très positive en se souciant beaucoup de ses résultats).

Un lien a pu se tisser et a facilité la concrétisation de la mesure de réparation.

 

A trouve sa place à l’atelier, le dit, voudrait que les séances se poursuive plus longtemps, se sent mal avec les autres jeunes du foyer et se valorise en créant avec des aptitudes artistiques qu’il aimerait pouvoir exploiter dans une profession. Il manque de confiance en lui. Son délit et son jugement à venir le rend défaitiste. Il a besoin d’être valorisé et on a pu travailler sur sa situation en lien avec l’UEHD pour ouvrir vers des possibles… Il est dans son monde, le montre dans ses productions, avec un besoin de se protéger qu’il rend compte lors des restitutions, ce qui l’amène à en faire la découverte et à cheminer dans ses pensées pour trouver les clés de la sortie.

 

J a réussi à se lâcher librement dans ses productions en restant très respectueux, concentré et investi. Le lien tissé en séance favorise la relation de confiance et il arrive à venir en atelier un mercredi alors qu’il doit être en stage en expliquant avoir obtenu un accord de son maitre de stage et avoir pris la responsabilité d’en faire la demande.

C’est un garçon timide, peu affirmé mais en capacité de dessiner facilement et d’avoir toujours des idées sur tous les thèmes.

Par le biais de cette activité, il a été demandeur pour en faire d’autres sur l’extérieur et il les investit autant car il est aussi très sportif et a réussi à ne pas être exclu du collège (passé chaotique sur le plan du comportement dans les établissements scolaires). Transfert positif. Il réussit à me contacter par téléphone en cas d’absence aux entretiens (bon relationnel).    

 

L’atelier d’art thérapie par le biais du support artistique permet une meilleure connaissance du jeune et facilite les interactions et les actions éducatives. On gagne un temps précieux.

 

R en grande difficulté scolaire (il a subi des moqueries) a eu des appréhensions lors de la séance (peur de ne pas savoir faire) mais a réussi à se faire confiance, a exprimé beaucoup de choses sur lui et à investir sa création, avec de la satisfaction personnelle, malgré des résistances…..

 

2 Séances en suivi individuel avec Clémence

Elle concerne 1 JF. OBJECTIF : Au vu de son profil, de son âge, de son histoire douloureuse (mère décédée, mésentente avec son père, l’objectif est de l’amener à trouver dans cet espace individuel la possibilité de s’extérioriser en libérant des émotions contenues. Une réconciliation avec elle-même et son passé est recherchée (créer une accroche).

 

Travail en lien avec les référents chargés du suivi du jeune :

 

Régulièrement un écrit éducatif est adressé à chaque éducateur référent pour rendre compte du suivi lors de l’atelier, avec nos perceptions, nos ressentis, nos pistes de travail...

La recherche d’un éclairage mutuel pour favoriser au mieux l’évolution du jeune fait partie de nos objectifs et les retours des collègues qui positionnent des jeunes se révèlent positifs et très favorables à la continuité de cet atelier.

 

Sorties effectuées avec les jeunes de l’atelier :

 

- 06/03/2019 : Sortie avec 2 jeunes à Lattes (maison de la nature : petite randonnée avec observation des espèces animales, sensibilisation sur la flore, la faune, consultation des panneaux d’affichage - repères géographiques...) et Palavas avec Seaquarium au Grau du Roi. Très bonne motivation - curiosité et intérêt pour les fonds marins...

 

-27/03/2019 : Sortie en vélo avec 2 jeunes, de 14H à 19H (un compte rendu a été remis).

 

-12/04/2019 : Activités à Palavas avec 2 jeunes (marche - découverte de l’environnement - jeux de ballon).

 

-03/07/2019 : Activités prévues le matin à Lattes-Palavas (découverte de la maison de la nature, sensibilisation faune, flore, baignade) avec 1 jeune (3 étaient prévus). Elle est venue ensuite à l’atelier d’art thérapie l’après-midi.

 

-09/07/2019 : Activités prévues toute la journée (9H – 18H30) avec 2 jeunes (3 étaient prévus). En raison du mauvais temps (un peu de pluie) = Ballade à Palavas, pique-nique et piscine avec toboggan à Palavas (journée intéressante et motivation jusqu’à la fermeture). Ils se sont bien dépensés, dans un bon état d’esprit et avec un désir de faire à nouveau des activités.

 

Pistes de réflexion

 

Arriver à mobiliser l’ensemble des professionnels

Constat ce sont les mêmes éducateurs qui proposent les jeunes sur l’atelier.

 

Pistes : faire découvrir l’activité dans le cadre d’un atelier pour les professionnels, organiser des réunions activités, mobiliser les cadres lors des points mesures avec les agents.

 

Présentation de l’activité dans les cadre des réunions d’équipe relancée :

Une date de rencontre dans les différentes unités a été proposée aux RUES et elle a pu être calée sur Cévennes Camargue.

 

Une proposition a été faite à l’UEAJ pour leur parler de l’activité sur un temps de réunion et on pourrait peut-être aussi envisager l’idée de les solliciter pour intervenir dans leur établissement certains mercredis avec des jeunes du STEMO et de leur service (espace plus grand).

 

Avec le CEF, pourquoi ne pas envisager aussi l’idée d’un atelier quelques mercredis en interne avec leurs jeunes si on a un effectif insuffisant ? A réfléchir

Semaine Handicap (9, 10, 11, 12 /04/2018)

 

  •  

  • → 9 jeunes concernés, 8 présents en discontinue

 

 

  • OBJECTIFS GENERAUX

 

  • Sensibiliser les jeunes au handicap de manière générale

  • Travailler autour des questions de la différence et des discriminations

  • travailler autour de la notion d’empathie

 

  • OBJECTIFS OPERATIONNELS

 

  • Partager des expériences et être sensibilisé au quotidien des personnes en situation de handicap, afin d’éveiller leur sens civique et solidaire.

  • Prendre conscience du manque d’infrastructures et d’aménagement adaptés aux personnes à mobilité réduite.

  • Échanger sur le handicap grâce à des supports photo/vidéo et l’intervention de professionnels.

  • Rencontrer et partager avec des personnes en situation de handicap : témoignages, mise en situation et partage d’expériences.

 

Déroulement 

 

- 3 demi-journées Handi-sport : 2 demi-journées de préparation en vu de la « Rando des beaux jours » organisé par le comité handi-sport. L’objectif est d’accompagner des personnes en situations de grand handicap à participer à une randonnée pédestre, au moyen notamment de joellettes (Fauteuils de randonnée pour personnes à mobilité réduite).

- 1 demi-journée FAAF

- 1 demi-journée SAMAD

 

Bilan

 

8 jeunes ont été sensibilisés à la question du handicap au cours de cette semaine, bien qu’aucun n’est participé à la totalité des demi-journées proposées.

 

Nous considérons que les objectifs généraux ont été atteins, tant les partenaires ont su véhiculer leur message grâce à des témoignages, des mises en situation et le lien qu’ils ont su créer avec les jeunes.

 

 

Perspectives

 

  • Retravailler le partenariat afin d’associer d’autres associations à cette semaine thématique : accidenté de la route, service des grands brûlés, associations trisomiques 21 ...

  • Pérenniser les partenariats existant et les contenus proposés

  • Faire apparaître la notion de démarche citoyenne ? Financement PLAT et raccrochage possible avec d’autres projets.

  • Conserver le format de la semaine thématique, qui nous semble avoir plus d’impact de par l’intensité des expériences partagées et de la sensibilisation qui se fait de manière condensée.

  • Proposition de réitérer une seconde fois la semaine (une fois par semestre), afin de toucher le plus de jeunes possible (attente d’un nouveau groupe → automne et printemps : en fonction des manifestations handi-sport).

 

 

 

Financement

 

Cette action portée par l’UEAJ a bénéficié d’un double financement PJJ (UEAJ) et APPEL. L’association APPEL a contribué de manière appréciable au financement de cette action à hauteur de 250 euros. Nous tenons à saluer leur mobilisation et l’intérêt certain porté à nos projets, au bénéfice des jeunes accueillis dans notre structure.

 

 

Idriss AZZOUG Emelyne PLANES

RUE Educatrice

BILAN DU CAMP VOILE JUILLET 2017

Les objectifs du projet

L'idée générale est de répondre à des besoins indispensables à la vie courante comme:

* la socialisation :construire son identité sociale, apprendre les normes et les valeurs de la société

* L'autonimie : agir par soi-même en respectant les règles de conduites sociales

* Intégrer les règles de vie en groupe et ses contraintes (corvées, respect, sens du service)

* Favoriser la prise de responsabilités

* Favoriser une bonne hygiène de vie (activité physique, rythme des repas, sommeil...)

L'objectif est de vivre une aventure itinérante et d'aller à la rencontre d'horizons nouveaux dans le respect de l'environnement et aussi de s'initier à la pratique de la navigation (lecture de carte marine, tracer une route, un cap, initiation à la méteo marine, comment avance un voilier, participer aux manoeuvres, tenir la barre...)

Séjour prévu : du lundi 10 juillet au samedi 15 juillet 2017

Accompagnants : TESSAIRE Fanny et TOURKEVITCH Roland

Déroulement

Pour faire suite aux constatations à la suite du bilan 2016, nous avons organisé avant la date de départ 2 sorties en mer avec le skipper afin d'habituer les jeunes au support et de constituer un groupe de volontaires.

au cours de ces 2 sorties, plusieurs jeunes se sont succédés et seulement 2 ont confirmés leur désir de participer au camp. Il nous a donc fallu recruter 2 autres jeunes pour constituer le groupe. Celui ci est donc constitué de 2 jeunes rattachés à l'UEHC et 2 autres de l'UEAJ et s'étant constitué assez tard,nous avons été dans l'impossibilité d'organiser une réunion avec les parents comme l'année précédente.

Le choix des menus a été organisé avec les jeunes présents à ce moment là.

Achats de matériel pour équiper les participants à DECATHLON

Achats de nourriture avec la CB de l'UEHC à LECLERC DRIVE

Le lundi 140 juillet, nous avons retrouvé les jeunes aux différents point de rendez vous et nous nous sommes rendus à Sète après avoir déjeuné, chargé le véhicule de l'avitaillement et des affaires personnelles de chacun.

L'après midi a été consacré à la préparation du bateau, l'inventaire, une formation sur la sécurité et les manoeuvres. Ce temps a paru excessivement long aux jeunes qui étaient impatients de prendre la mer.

Départ vers 16 h. Comportement inadapté d'un jeune qui refuse de mettre son gilet de sauvetage. IL roule un joint devant nous par provocation. Nous décidons de faire demi tour et de revenir à SETE. Le jeune est débarqué et ramené à NIMES. De ce fait, nous nous couchons trés tard, les jeunes sont trés excités et la nuit a été courte.

Le mardi 11 juillet : départ à 9 heures pour une longue navigation vers Grissan, vent moyen, mer calme. Un des jeunes ne participe pas à la vie quotidienne,ni à la sécurité,il est consigné à l'intérieur en attendant qu'il obéisse aux consignes.

Bonne ambiance avec les deux autres jeunes qui participent aux manooeuvres et qui prennent des initiatives.

Nuit calme au port de Gruissan. Quartier libre pour les jeunes en soirée.

Le mercredi 12 juillet : navigation jusqu'à Canet en Roussillon. Un des jeunes (toujours le même)dors pratiquement toute la journée dans sa couchette, trés bonne ambiance avec les autres. Arrivée au pot de Canet dans la soirée, les bateaux sont nombreux, nous insistons sur les règles de voisinages entre marins.

Le jeudi 13 juillet : la tramontane est annoncée à 6 beafort fraichissant à 7, impossible d'aller en Espagne et de revenir pour samedi à Sète, nous décidond de faire demi tour. Les jeunes sont déçus mais c'est la raison et la sécurité qui l'emporte dans ce cas là. Belle navigation au portant vers Valras à bonne vitesse.

le même jeune que précedemment n'est toujours pas adaptéà la vie en collectivité : conflit sur le choix de la cochette et sur la participation au nettoyage quotidien du bateau.

Le vendredi 14 juillet : départ pour le Cap d'Agde; mouillage à midi dans une petite calanque, les jeunes plongent,se baignent

Arrivée au Cap dans l'après midi, pour le dernier soir nous offrons le restaurant, belle soirée avec le feu d'artifice sur le port.

Le samedi 15 juillet : arrivée à Sèteen fin de matinée, nettoyage du bateau, toujours le même jeune qui énerve les autres et qui provoque ...une bagarre pour des chaussures jetées à l'eau dansle port. Tout s'apaise au final, le retour vers Nimes est calme et détendu. Les jeunes parlent de cette semaine avec entrain.Ils ont découvert la voile avec plaisir.

Constat

Les jeunes étaient très enjoués de se rendre en Espagne et nous avons pu mesurer leur déception. Les conditions météo nous auraient permis d'aller en Espagne mais pas de revenir à temps. Ils l'ont toutefois compris en voyant la force du vent jeudi.

La perte de la première journée a joué un role dans ce manque de temps, l'occasion pour nous de rappeler le bien fondé de la sécurité en navigation.

Il était intéressant de voir les effets du changement de rythme te d'habitude chez les jeunes. Les repas s'organisaient en fonction de la navigation, des éléments extérieurs et non plus des horaires.

Un des jeunes n'a pas joué le jeu du collectif, le reste du groupe a été particulièrement gentil avec lui et ne l'a pas pénalisé pour autant. Pour nous autre encadrant, il était très angoissant par contre d'avoir à surveiller en permanence un jeune qui n'enfaisait qu'à sa tête. Nous avons du le menacer plusieurs fois de le débarquer pour qu'il change d'attitude ...mais il a quand même terminé le séjour avec nous.

Finalement, 4 mois après ces jeunes parlent encore de leur aventure en bateau, des sensations à la barre du voilier, de la beauté des paysages, des arrivées au port avec l'envie de recommencer un jour.

Perspectives

Ce camp est amené à disparaitre à moins que d'autres se saisissent de l'organisation pour les prochaines années, les bilan écrits pourront alors les aider pour la mise en place du projet.

L'APPEL ETAIT PARTIE PRENANTE DANS L'ORAGNISATION DE CE CAMP TANT AU NIVEAU ADMINISTRATIF QUE FINANCIER. ELLE DOIT PARTICULIEREMENT REMERCIER Fanny TESSAIRE ET Roland TOURKEVITCH QUI ONT RENDU CE PROJET POSSIBLE  AINSI QUE TOUS LES RESPONSABLES DE LA PJJ

ACTION RADICALITE

 

ACTION TERMINEE

vous trouverez l'intégralité du bilan en cliquant sur le dossier PDF ci dessus ...bonne lecture

Nous ne pouvons qu'insister sur la qualité de l'action qui malheureusement ne sera pas reconduite et aussi sur le fait que la subvention attribuée a été légèrement insuffisante ce qui a conduit l'APPEL à combler le déficit sur ses fonds propres.

ACTION ART THERAPIE

CETTE ACTION MENEE  PAR LE STEMO DE NIMES EST TOUJOURS EN COURS.ELLE FERA L'OBJET D'UN BILAN DE MI PARCOURS RAPIDEMENT