Zone insulaire de Kafountine 2017

Dix militants de l'APPEL se sont déplacés dans une mission d'étude du 19 janvier 2017 au 8 février 2017 en Casamance, région de l'estuaire de Ziguinchor, dans la République du Sénégal.

Aujourd'hui la Casamance est décidément sur le chemin de la paix. Elle est exclu des pays à risques  seulement depuis 2016 par le Ministère français des affaires étrangères. Cela fait connaître au Sénégal une période favorable au co-développement associatif et institutionnel, mais dans un contexte criant de manque d'infrastructures et de logistiques pédagogiques, comme le détaille notre rapport de mission.

Présente en Casamance depuis 1986, la connaissance par l'APPEL de la culture et des idiomes diola, nous a permis de développer rapidement dans ce secteur des contacts fructueux avec les chefs coutumiers, délégués de quartiers, avec les comités de gestion des postes de santé et des jardins locaux. Les liens tissés avec la commune de Kafountine et les institutions locales, nos contacts étroits avec la mission française de coopération de l'ambassade de France, sont un gage de réussite dans nos projets.

Le diagnostic a été mené dans neuf villages comme en témoigne le court-métrage ci-dessous :

Nos missions sont ouvertes à tous, jeunes et moins jeunes. Il a s'agit pour chacun d'entre-nous d'une expérience inoubliable qui a marqué notre vie.

Aller au contact des populations locales, au plus près de leurs coutumes et de leurs traditions millénaires, loin des temples du tourisme et autres villages vacances, a donné un sens important à notre vie.

Se rendre utile, témoigner sa solidarité, combler sa soif d'apprendre, il s'agit là d'une démarche inépuisable et qui   devient insatiable.