NIOMOUNE 2018


Réunion bilan du 7 février 2018 à Boukotte
Les participants à la mission 2018 se sont réunis à Boukotte le 7 février 2018 pour faire un premier bilan de leur mission à Niomoune qui de l'avis de tous les participants s'est déroulée dans une très bonne ambiance.
Cette mission à Niomoune fait suite à un diagnostic mené en 2017 dans la zone insulaire de la commune de Kafountine. Ce projet s'adressait à une population globale d'environs 4000 habitants, le dernier recensement étant très ancien et en cours de renouvellement. La population y est assez jeune compte-tenu d'un fort taux de natalité, qui semble aujourd'hui en baisse importante. La localisation de notre projet sur le village de Niomoune (Petit Kassa) lieu d'implantation d'un important groupe scolaire, et point de convergence des populations, nous permettra dans l'avenir d'avoir un impact sur l'ensemble du secteur insulaire.
1- Préparation de la mission
Le trajet (aller/retour) est toujours aussi long, fastidieux et fatiguant, ainsi que les délais d'attente dans les aéroports.
Tout le monde a apprécié le travail fourni par les éclaireurs arrivés une semaine avant à Niomoune. Cela a été fondamental pour le déroulement du chantier à tel point qu'il serait nécessaire de reconduire cette initiative pour 2019. L'absence de matériaux et d'outillages adéquats a ainsi pu être surmontée sans trop de retards pour le chantier.
La qualité de l'hébergement au campement Alouga et la gentillesse de son personnel ont une fois de plus été soulignés compte-tenu des difficultés locales d'approvisionnement et l'absence de réseaux électriques, d'eau, d'assainissement. Les participants s'habituent difficilement aux toilettes sèches et à l'absence d'eau chaude pour les douches. La variété des menus toujours difficile dans ce secteur géographique peut et doit être encouragée.
Séraphin Sambou désigné par le village comme coordonnateur nous a apporté une aide sympathique et inestimable... Notre équipe sans exception le remercie pour son écoute et sa disponibilité.
2- les objectifs de la mission :
Les objectifs fixés au départ par le conseil d'administration ont été dépassés, puisque deux classes de l'école maternelle ont été réhabilitées au lieu d'une seule. Le mobilier scolaire a été commandé et sera réalisé par un menuisier du village. La façade, les volets restent à peindre et à confectionner. Un bâtiment central avec charpente métallique reste à réhabiliter totalement.
Les enfants de l'IME ainsi que leurs animateurs nous ont aidé avec enthousiasme pour les travaux de peinture. Une délégation de l'APPEL propose de se rendre à leur réunion de restitution au mois de Juin à Ramonville.
Nous avons noté la participation nombreuse des habitants du village lors du coulage de la dalle.
La lumière par énergie solaire a été apportée à la maternité... mais ce bâtiment très ancien a encore besoin d'une réhabilitation importante. (Peintures, faïences, absence de stérilisateur en fonctionnement ...)
Des contacts un peu frileux ont été ouverts avec l'infirmier du poste santé. Nous avons distribué quelques médicaments de première nécessité aux agents de santé des iles environnantes, ainsi qu'à l'Hôpital de OUSSOUYE.
Activités pédagogiques : Nous n'avons organisé qu'une projection de film pour les enfants de classes maternelles... les autres projections avec le collège et l'école élémentaire ont été annulées, pour causes de grèves, décès, anniversaire de l'église de Niomoune) ... Le manque d'implication de ces enseignants est à souligner.
Des pistes sont ouvertes pour leur proposer des échanges avec des enseignants français et l'apport d'auteurs africains à leur bibliothèque (M.L.I.)
Contact avec les habitants du village. Ils ont été positifs dans l'ensemble, mais méritent d'être encore développés. Une réunion avec l'association des femmes qui avait été prévue, n'a pu avoir lieu. Il est toujours délicat de communiquer là-bas avec les femmes, et pour des raisons culturelles et traditionnelles qui nous sont propres, il est préférable dans ces rencontres que les hommes, qu'ils soient occidentaux ou casamançais, soient tenus à l'écart de cette initiative.
Pour 2019, il ressort d'après les discussions que nous avons eues avec les habitants que les priorités semblent être la santé, l'eau et l'école.
Les participants soulignent qu'une barque motorisée d'occasion (entre 20 et 40 cv) nous serait très utile pour assurer notre approvisionnement vers Elinkine. Il s'agit-là d'un équipement prioritaire. Le village dispose en plus d'un mécano d'exception qui pourrait en assurer l'entretien.
Le village nous propose trois terrains au bord de l'eau pour établir une base arrière de l'APPEL. Un terrain a retenu notre attention en particulier. Pourtant chacun présente des avantages et des inconvénients (éloignement par rapport au village, bruit, accès aux nappes d'eau douce)... Nous pouvons poursuivre la prospection. Il est important de contacter directement les propriétaires. Monsieur le maire de Kafountine est d'accord avec notre
démarche et serait prêt à officialiser cette affectation en Conseil Municipal. Mais ceci ne doit pas nous empêcher de poursuivre nos interventions et nos chantiers dans le village.
Le manque de coordination entre les intervenants a parfois provoqué quelques petits disfonctionnements (manque d'informations des uns ou des autres). Ce point devra être amélioré à l'avenir. Il serait souhaitable, le soir avant l'apéro, de faire le point de la journée et d'établir le programme du lendemain.
3- Moyens financiers de la mission 2018:
Le poste outillage a été un élément important, sur le budget de 3000 euros qui nous était alloué pour remplir ces objectifs. L'outillage acheté a été laissé à la garde de séraphin Sambou dans des valises et dans le cabinet dentaire. Il est encore trop tôt pour fournir des éléments financiers plus détaillés.
4- Prochaine Assemblée Générale :
Les personnes qui le souhaitent ont été invitées à présenter leur candidature au Conseil d'Administration. Pour l'instant Pia Vosa se dit intéressée.
5- Journée du 23 juin : Nous proposons que soit achetée une gardianne cuisinée accompagnée de frites ou de pommes de terre (chez Tendrissime 12,40€ TTC le kilo -compter 200 grammes par personne- soit 2.48€ par personne + patates)